Étape courte entre Nazaré et Peniche (prononcé Péniché en portugais), donc arrivée à la mi-journée.

L’amarrage au port se fait sur un unique ponton « visiteurs » face au port de pêche.

On est tout au plus une dizaine de voiliers mais on trouve déjà plusieurs nationalités : outre des français, des allemands, des belges et des canadiens.

Nous sommes régulièrement remués le matin et en fin de journée car de nombreux bateaux partent d’ici pour emmener les touristes jusqu’aux îles Berlinghas.

Iles Berlinghas

On commence par faire le tour de la forteresse

puis visite du musée de la dentelle – spécialité de Peniche – et de l’école des dentellières où nous avons été gentiment invités à observer les ouvrages en cours de réalisation et autorisés à les photographier.

Le lendemain, balade à pied jusqu’au phare situé au bout de la presqu’île.

En passant, nous avons découvert un pittoresque quartier construit à l’aplomb de la falaise qui ne figure sur aucun guide touristique mais qui mérite pourtant le petit détour.

Provisions de produits frais au marché municipal comme à chaque escale.

Mercredi 31 août, départ en bus pour Obidos, une cité fortifiée à une quinzaine de kilomètres, construite par les romains avant d’être chassés par les wisigoths, eux-mêmes évincés par les maures.

Des églises au Portugal, il est fréquent d’en compter 4 à 5 par village. A Obidos, une a été transformée en bibliothèque municipale : on adore le concept !