L’escale suivant Aveiro est Figueira da Foz ; étape qui a été bien pratique car le port de plaisance est en plein centre-ville donc le marché couvert pour les produits frais est tout à côté et la laverie aussi… A part cela, peu de choses à découvrir.

Arrivée le 25 août au port de Nazaré

Nazaré

célèbre spot de surf où les vagues les plus hautes du monde atteignent les 25 mètres de haut – ce n’est qu’en hiver, en principe ! – Ce phénomène est dû à une très profonde faille sous-marine qui s’approche du rivage juste à l’endroit du rocher et du phare de Nazaré.

Faille de nazaré

Nous allons donc nous balader sur la partie haute du village en empruntant le funiculaire

dont les gares aval et amont sont ornées de belles fresques contemporaines en faïence.

Là-haut, le phare, au pied duquel les monumentales vagues s’écrasent chaque hiver. A l’intérieur, une exposition de planches dont les surfeurs ont tous fait tomber des records du monde.

et une belle et grande église.

Nous redescendons par les escaliers vers le côté station balnéaire du village

Il a toutefois ses touches d’authenticité :

– les anciennes barques de pêche

qui étaient autrefois mises à l’eau depuis la plage, tirées par des bœufs, faute de port.

– les vendeuses de poisson séché au soleil

Comme nous n’allions pas partir d’ici sans en avoir goûté, nous en avons acheté, puis cuisiné au bateau et mangé avec des pommes de terre et du beurre salé: un régal !

Excursion d’un après-midi en bus vers un des 3 sites à proximité, classés au Patrimoine Mondial UNESCO : nous choisissons Batalha. C’est un immense monastère en l’honneur de la victoire en 1385 du Portugal sur l’armée de Jean 1er de Castille. La silhouette de cet édifice est imposante mais les sculptures dans le calcaire local sont d’une grande finesse.

Dans les commerces à proximité, beaucoup d’articles en liège ; nous sommes tout près des zones de production et beaucoup d’industries du cuir se sont tournées maintenant vers ce matériau.

On en fait même des robes !