Entrée en fin de journée du 19 août, dans la ria d’Aveiro avec son phare de 62 mètres, le plus haut du Portugal

mais il reste toutefois en dessous de NOTRE CORDOUAN (qui est sur la parcelle cadastrale n°1 de la commune du Verdon sur Mer – cocorico !).

Nous passerons la 1ère nuit à l’ancre

puis repartirons le lendemain matin par les canaux de navigation, avec la marée montante et le courant.

Au Nord de la lagune, une immense réserve ornithologique

tandis qu’au Sud, c’est le port de commerce et le port des grands bateaux de pêche en haute mer, des neufs et des vieux…

Le capitaine a calculé que l’on peut passer sous la ligne à haute tension à 21 m de haut puisque le mât d’Altavela culmine à 17m – cela s’appelle le tirant d’air du bateau – et nous allons donc nous amarrer au ponton du club de voile d’Aveiro

tout au fond de la ria ; nous serons tout à côté pour visiter « la Venise du Portugal ».

Magnifique cité lacustre que l’on va parcourir en « moliceiro », sorte de grande gondole, qui servait autrefois au ramassage des algues dans la lagune.

Ici, la tradition veut que les amoureux accrochent aux ponts des rubans de couleur sur lesquels ils inscrivent leurs prénoms.

Contraste mais harmonie tout de même entre les quartiers historiques avec des façades art-déco

et les quartiers récents avec des résidences de luxe

et une ancienne fabrique de tuiles et de briques, rénovée en bâtiments administratifs.

Aveiro

La ville est très propre tout comme l’eau des canaux qui est renouvelée tous les 15 jours par l’ouverture des écluses situées aux portes de la cité.

Depuis que ce système existe, il n’y a plus de problèmes d’inondations ni de mauvaises odeurs qui existaient par le passé aux basses eaux.

Dimanche après-midi : balade dans les marais salants encore exploités

et les autres…